L'Equateur, un pays aux mille facettes

(commentaires : 6)

Thomas et Marie ont débordé de bonnes idées et, guide du Routard à la main, nous avons filé sur les routes à la découverte des térritoires équadoriens. 

 

La côte nous a marqué avec ses baleines à bosse bondissantes, ses fous aux pattes d'un bleu presque fluorescentes et ses fonds marins aux habitants multicolores. 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Baleine.jpg

 

 

À l'intérieur du pays, dans un cadre forestier et aquatique vertigineux, le grondement du volcan Tungurahua nous a bercé. Son gardien veille au grain et nous rassure, il n'explosera pas tout de suite. En Amazonie, c'est cette fois le débit de la rivière qui nous a endormis. Les mygales ont accompagné nos repas, heureusement de loin!

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Bano.jpg

 

 

Sur la route pour la laguna de Quilotoa, nous nous sommes arrêtés pour échanger quelques pas de danse avec des équatoriens en tenues traditionnelles. Plus loin, le Cotopaxi ne nous aura offert qu'une image lointaine de la neige qui couvre son sommet. Notre petite maison roulante trouve décidémment trop pentus ses flans terreux... Un air de guitare nous a encore fait danser et a réchauffé un peu nos pieds congelés. Vite on s'est sauvés, camper à près de 4000 mètres d'altitude n'est décidemment pas chose aisée!

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Cotopaxie.jpg

 

 

De retour à Quito, nous n'avons pas non plus manqué un tour dans la ville, évitant de se perdre dans les rues pentues du vieux Quito.

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Quito.jpg

 

 

Trop vite, nous avons dû reconduire nos deux amis vagabonds à l'aéroport et continuer notre travail en découvrant d'un peu plus près la Fondation Circulo. Quelques questions logistiques à régler et nous pourrons enfin prendre la direction de Lima. Dans cette nouvelle capitale et aux alentours, nous participerons à deux festivals de cirque social, l'un organisé par La Bigote del Gato et El Festicirco Comunitario, organisé par l'association Arena y Esteras (http://www.arenayesteras.org/). Un mois qui s'annonce bien rempli! Ne vous inquiétez pas, nous vous racontons tout cela très bientôt ! 

 

Ps : nous restons ouverts à toute discussion. Si vous avez des doutes ou des questions, n'hésitez pas à nous écrire sur notre boite mail, nous prendrons le temps de vous répondre!

 

 

 

 

 

Retour

Ajouter un commentaire

Commentaire de Clarisse |

Extraordinaire !!!! Bon séjour au Pérou, très bons festivals à vous...très bonne route ! A la prochaine.

Commentaire de marie |

"En route, le mieux c'est de se perdre. Lorsqu'on s'égare, les projets font place aux surprises et c'est alors, mais alors seulement, que le voyage commence".
N. BOURVIER
Et d'ailleurs on ne s'est jamais perdu dans les rues de Quito!!
Hasta luego amigo!

Commentaire de Apolline LEFORT |

bonjour tout le monde et julien en particulier

bravo pour ce bel exemple de partage, et d'ouverture d'esprit, ne vous cantonnant pas à ce que vous maîtrisez mais à ce qui enrichit également une vie, une personne que ce soit au niveau culturel mais également "circo-social" cela ne pourra que servir d'exemple...
bonne route et à bientôt

ceci est un message "reformaté" d'Apolline et de ses parents (ancienne "petite élève" de Julien aux cours de cirque de Colmar CERAC)

Commentaire de chantoune |

ah, les baleines me font rêver moi aussi, ce devait être un spectacle extraordinaire !
Quant à la cabane dans les arbres, elle me donne le vertige. C'était habité ?

Merci pour ces couleurs, ces costumes, on croirait presque entendre le son de la guitare.
Bonne route

Commentaire de Amélie |

Merci Chantoune pour ce beau commentaire. Les baleines nous ont en effet offert un spectacle unique, incroyable.

La cabane dans l'arbre n'est pas habitée. Elle est située devant la maison du vieil homme qui surveille le volcan. Il accueille chaque jour des touristes équatoriens ou étrangers. C'est un espace ou jeunes et moins jeunes peuvent monter pour s'amuser ou tout simplement observer le paysage. A l'une des branches de l'arbre, à côté de la cabane, il y a une balançoire qui va et vient au dessus du vide... Vertigineux!

Bonne et belle route à toi aussi!
A bientôt!

Commentaire de Julien |

Meric Apoline pour ton message une grosse bise du Perou !!!!
Merci egalement a la maman de Apoline pour avoir pris le temps de nous ecrire ces messages sont des petits moments de bonheur pour nous !!!!
Merci