Du Panama à la Colombie

(commentaires : 2)

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Palmier San Blas.jpg

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Jubilation.jpg

 

 

Nous avons embarqué sur le Jubilacion il y a quinze jours déjà, afin de passer par voie marine l'infranchissable Darien. La mer nous a secoué comme des pruniers avant de nous offrir une vivion de paradis : l'Archipel des San Blas s'ouvre devant nous avec ses îles de sable blanc et son eau turquoise. Les masques sont inutiles pour observer les nombreuses étoiles de mer à plus de sept mètres de profondeur. 

 

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Kuna.jpg

 

 

A la nage, nous rejoignons les femmes Kunas, ornées aux bras et aux jambes de perles colorées et qui déballent pour nous leurs mollas, oeuvres uniques de tissus bariolés. C'est un véritable travail d'orfèvre, travaillé dès le plus jeune âge avec des modèles de plus en plus compliqués. 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Mola.jpg 

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Epave.jpg

Plus loin, l'épave d'un bateau marchand nous attend. Ce dernier est coulé depuis bien longtemps, l'océan a repris ses droits et le galion est devenu un abri pour des centaines de poissons et de coraux. Cachés dans les entrailles du navire, ils ne se laissent pas voir si facilement. Le corail de feu les protège, soutenu par sa chair de feu qui brûle la peau au moindre contact. Le citron devient alors un ami précieux qui fait rapidement disparaître les stigmates douloureux. 

 

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Poisson volant.jpgAssez, nous avons bien profité, est arrivé le moment de rechercher dans les troubles de notre passé le sang viking et le pied marin. Les deux jours de traversée qui nous attendent ne seront pas de tout repos. Dormir, tirer les cordages pour ajuster la tension des voiles, lire pour les plus courageux... Les activités sont vite limitées sur cet espace mouvant! La houle nous secoue, mais finalement, on s'attendait à pire. Les poissons volants filent devant nous, les dauphins frôlent notre coque... C'est finalement presque avec une pointe de regret que que nous entendons les premiers oiseaux, que nous voyons la forme sombre de la terre se dessiner à l'horizon, que nous distinguons les premiers immeubles de la belle Carthagène,...

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Contenaire.jpg 

 

Notre camion nous a suivi de près, il nous aura fallu trois jours pour le sortir de son container... Tout est là, il n'a pas une seule bosse et on nos fournit même le compresseur pour regonfler les pneus aplatis pour gagner quelques précieux centimètres... Tout est au point, nous pouvons nous lancer avec vous, chers lecteurs, à la découverte de ce nouveau continent ! 

 

 

San Blas
San Blas

Retour

Ajouter un commentaire

Commentaire de Clarisse |

Je suis très impressionnée par ces femmes Kunas et leurs magnifiques oeuvres...très colorées !

Commentaire de eric |

Je reçois des offres pour du viagra avec votre adresse mail.
Levez le pied ou quittez la Colombie si ça vous coûte trop cher. Et comptez pas sur moi pour vous vendre des sandwichs.