Du cirque, du social et des rencontres

(commentaires : 4)

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Famille Colombienne.jpg

 

Wilson, Francy et Lukas, nos interlocuteurs et colocataires de Valathar ont donc partagé avec nous leurs connaissances humaines et artistiques, nous permettant d'aller plus loin dans notre projet. Décrire en détail chacune des structures avec lesquelles nous avons travaillé serait long et fastidieux, nous en avons donc choisi deux, La Casa Cultural Arabia et la Fondation Imago

 

 

 

Le Centre Culturel Arabia (>lien) ne possède que très peu de moyens mais une volonté humaine démesurée : Voilà plus de dix ans que le centre est géré par deux femmes, sur leur temps libre et de manière totalement bénévole. Elles n'ont aucune ressource financière, et ne fonctionnent que grâce à la communauté, sur un principe d'échange de services. Malgré le peu de moyens, les jeunes de la communauté qui viennent à Arabia savent qu'ils pourront trouver ici livres et jeux. Ils ont également à leur disposition un espace dans lequel ils peuvent venir exprimer leur art. Le cinéma-débat et autres activités sur demande sont souvent liés aux problématiques de la communauté et permettent d'exprimer ce sur quoi il est parfois impossible de poser des mots. Tous ces outils d'expression poursuivent un grand objectif : ouvrir le champ des expériences pour permettre à chacun de se projeter vers l'avenir, vers un métier et casser le schéma d'un avenir tout tracé par un quartier marginalisé. 

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Arabia benevoles.jpg

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Spectacle Arabia.jpg

 

 

La mission du centre ne s'arrête pas à la transmission de la culture : Arabia souhaite également soutenir les familles au niveau de la santé et de l'alimentation, surveillant et tentant de régler les problèmes de malnutrition dans les écoles et collèges des alentours. Nous leur avons offert un spectacle qui a été vu par une trentaine d'enfants et d'adultes de ce quartier particulièrement oublié de Ciudad Bolivar. 

 

 

 

 

 

 

 

Non loin de là, nous allons à la rencontre de la Fondation Imago (>lien). Ici, l'alimentation est aussi indissociable de la culture. L'un de leurs axes et outils de travail est en effet le jardin : les bénévoles et les enfants se relaient chaque jour pour prendre soin des légumes biologiques cultivés sur le toit et aux alentours du bâtiment. Ces derniers sont ensuite récoltés et cuisinés en complément de la cantine traditionnelle avant d'être servis aux jeunes bénéficiaires, principalement enfants et adolescents de la communauté. 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Atelier Amigo.jpg

 

 

Créée en 2007 par un groupement d'avocats, de travailleurs sociaux et de pédagogues, entre autres, Imago poursuit des objectifs proches de ceux d'Arabia : donner aux jeunes des outils pour les aider à se tourner vers l'avenir, à trouver un métier et à devenir acteurs du changement. Ce changement est envisagé d'une manière très globale, en offrant à la fois des activités culturelles (peinture, théâtre, mise à disposition de livres,...), l'aide aux devoirs ou encore des journées de sensibilisation au tri des déchets. Aucun membre de la communauté n'est oublié : ils peuvent ici trouver de bons conseils pour solutionner leurs problèmes juridiques ou ouvrir un commerce par exemple et ils bénéficient régulièrement des activités organisées dans le quartier. 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Atelier Imago 1.jpgLe professeur de théâtre s'occupe d'encadrer notre venue : une première journée à été consacrée à la visite de la structure et de ce quartier où la vie est difficile : San Juaquin. Les échanges sont nombreux, notamment sur la collecte des déchets et le recyclage. Nous y retournons une dizaine de jours plus tard. Atelier de fabrication de balles et initiation le matin, spectacle l'après midi. Nous restons encore quelques heures pour échanger avec les enfants sur nos pays, nos langues et notre voyage. De nouvelles journées riches en apprentissage!

 

 

 

Notre échange avec Valathar ne se limite pas, c'est certain, au cirque social. Nous avons passé deux mois dans leur maison, partageant également leur quotidien et leurs activités. Allez, on vous attend et on vous raconte tout ça dans quelques clics!

 

 

Enfant d 'Imago

Retour

Ajouter un commentaire

Commentaire de Steph |

Comme d'habitude, rien de bien consistant . Des promesses non tenues , une volonté fugitive pour alimenter un projet inexistant .
S'amuser avant TOUT , quitte à tendre un chapeau en fin de spectacle , un peu gênés ... , à des personnes dans l' indigence la plus totale .
Désolants , heureusement la famille est là pour alimenter un blog devenu fantôme .
Vos articles ... mon dieu , quelle suffisance ; des plates excuses accompagnées d'une nouvelle brochure touristique après 3 mois de silence .
J'allais oublier de vous féliciter pour la " cueillette des oeufs de tortue " , belle récolte. Un sachet plein pour

Commentaire de Steph |

encourager la reproduction d'une espèce protégée : tout simplement minable .
Et dire que certains trouvent le moyen et l'envie de venir vous voir , "Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."

Commentaire de celine |

merci pour les nouvelles et les jolies photos

Commentaire de Chris |

La critique peut être constructive à condition que cela ne soit pas de la méchanceté gratuite. Copier coller 3 fois de suite le même commentaire, quelle classe ;-) Les nazes sont magiques et ils sauront transformer l'inconsistance maladroite en un joli nez rouge ...