Culture et cuisine colombienne

(commentaires : 12)

 

 

Rester plusieurs mois dans un pays étranger est bien entendu synonyme d'une autre culture, parfois très différente de la nôtre. Rester plusieurs mois multiplie le nombre de découvertes, dont voici un bref extrait... 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Nouvelle culture.jpg

 

 

Parmi les nombreux échanges avec nos hôtes, nous ne pouvons pas oublier le Laboratorio. Les artistes de Valathar et notre collectif ont ainsi consacré leurs soirées pendant toute une semaine pour ce laboratoire de connaissances. Wilson et Julien se sont alternés dans le rôle des professeurs pour arriver à la fin de la semaine à une création commune présentée devant une poignée d'amis. 

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Enregistrement Nico.jpg

 

D'un point de vue plus individuel, Nicolas se lance dans la collecte de sons et d'instruments typiquement colombiens avec des musiciens du quartier. Cette idée est née il y a presque deux ans, lorsque nous avons préparé cette grande aventure et il a enfin pu trouver le temps et les personnes adéquates pour la mettre en place. Il va ensuite réutiliser ces sonorités afin de créer de nouvelles musiques et de mêler tradition et modernité sur des rythmes électroniques renversants. 

 

 

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Cancan.jpg

 

 

Pendant ce temps, Candice apprivoise notre appareil photo lors de cours spécialisés et Pierre et Julien continuent de travailler sur leur projet d'une nouvelle création. Histoires et journal continuent aussi de se développer du côté d'Amélie. Notre quotidien est clairement orienté vers la création  artistique, mais s'alimente également des nombreuses découvertes culinaires que nous offre la Colombie. 

 

 

 

 

 

Ainsi, nous goûtons aux Arepas - galettes souvent garnies de fromage ou d'oeuf, aux desserts aux trois laits, à la Panela - produit issu de la canne à la base de nombreuses boissons et nous suivons des cours de cuisine particuliers avec la grand mère de Francy, à San Juan del Rio Seco... 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Cafe.jpg

 

 

Cette dame de quatre vingt six ans possède une ferme qui lui permet de produire un peu de café destiné à l'exportation. Quelques jours en sa compagnie nous permettent d'apprendre différentes recettes colombiennes : Le Caldo (soupe de légume à la viande et aux oeufs), les Tamales (spécialité latine à base de riz et de viande cuite à la vapeur dans une feuille de banane et dont la recette change dans chaque région, voire chaque ville) ou encore le Sancocho (mélange de plusieurs légumes et viandes). 

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Cafe moulu.jpg

 

Nous apprivoisons aussi, forcément, le procédé de fabrication artisanale du café : Les grains fermentés pendant deux jours puis séchés au soleil sont écossés. Un long passage sur le feu de bois puis on mouline, on mouline,... Reste l'étape que nous connaissons tous : la cafetière! Nous dégustons nos tamales puis notre café avant de reprendre la route : nous avons encore beaucoup de choses à préparer pour partir le lendemain vers l'Equateur...

 

 

 

Un nouveau pays nous attend, où le temps va défiler de nouveau à toute vitesse : notre planning est déjà bien rempli avec la participation à deux festivals, des ateliers et la venue d'autres amis français, Marie et Thomas, avec lesquels nous prendrons également un peu de temps pour découvrir les innombrables richesses équatoriennes... On vous raconte tout cela très bientôt! 

 

 

 

 

Camion Ciudad Bolivar
Camion Ciudad Bolivar

Retour

Ajouter un commentaire

Commentaire de Bastos |

Un petit salam des Alpes du nord!
Amusez-vous bien!

Commentaire de Steph |

Comme d'habitude, rien de bien consistant . Des promesses non tenues , une volonté fugitive pour alimenter un projet inexistant .
S'amuser avant TOUT , quitte à tendre un chapeau en fin de spectacle , un peu gênés ... , à des personnes dans l' indigence la plus totale .
Désolants , heureusement la famille est là pour alimenter un blog devenu fantôme .
Vos articles ... mon dieu , quelle suffisance ; des plates excuses accompagnées d'une nouvelle brochure touristique après 3 mois de silence .
J'allais oublier de vous féliciter pour la " cueillette des oeufs de tortue " , belle récolte. Un sachet plein pour encourager la reproduction d'une espèce protégée : tout simplement minable .
Et dire que certains trouvent le moyen et l'envie de venir vous voir , "Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."

Commentaire de marie |

Un certain Jules Renard a dit "La critique est aisée et le critique dans l'aisance".
Et quelle aisance de la part de Steph! En plus ici la critique n'est pas constructive, elle est à ce point bête et méchante que cela en devient ridicule.
Je fais partie des idiots qui ont trouvé le temps et les moyens d'aller voir la petite bande de nazes. C'est vrai quelle idiotie de vouloir voyager, de se confronter et de s'enrichir d'autres cultures, de nouveaux paysages, de rencontrer ces pauvres petits peuples d'Amérique latine, tous ces "indigents". Aaaah qu'il est beau le stéréotype, et tellement révélateur de l'ignorance.
C'est bien mal connaître Julien, Pierre, Nicolas, Amélie et Candice pour les considérer comme d'éternels vacanciers. Ils ont le courage, l'envie, l'ouverture d'esprit et le dynamisme pour concrétiser leurs projets, qu'ils soient collectifs ou individuels. Que de rencontres, de témoignages, de situations circulo-sociales vécues depuis le début de leur itinérance.
Les amis continuer de vous enrichir et de grandir grâce à cette aventure et ne vous laissez pas déstabiliser par des commentaires qui n'en valent pas la peine!
Bonne route et à bientôt!

Commentaire de Olivier |

Allez-y les minots foncez, foncez encore !

Commentaire de Olivier |

Foncez, et comme le rock, tout à fond !!!

Commentaire de Martine |

Qui êtes vous Steph pour écrire de telles critiques ? Etes vous déjà sorti de vos murs pour voir le monde et qu'avez fait d'extraordinaire pour les autres ? Rien de plus vrai que de voir le regard de ces enfants lors d'un spectacle des Nazes. Je vous conseille fortement de faire vos bagages et d'aller les rejoindre, afin de voir par vous même, car je pense que c'est bien facile de critiquer à partir de votre bureau et de ne pas savoir de quoi vous parlez.
Pour les Nazes continuez à nous faire part de vos aventures et de nous donner d'autres moments de plaisir.
Bonne route

Commentaire de Clarisse et Dom |

Pour "Steph" !
Le but de la vie doit être positif et nous ne sommes pas nés dans le but de compliquer les choses et nuire aux autres. Pour que la vie ait une valeur, il faut consolider les qualités fondamentales de l'humanité - la chaleur humaine, la bonté, la compassion. Alors notre vie revêt un sens et devient plus paisible et plus heureuse.
Et vous les "Nazes" surtout, surtout... continuez dans votre direction, car votre vie à vous revêt un sens de chaleur, d'humanité, de bonté et de compassion. Très bonne route et à bientôt pour d'autres belles et enrichissantes nouvelles.

Commentaire de Stephanie |

Je crois qu'il y a un qui est jaloux de vous!!!!
Bravo à vous...

Commentaire de Chris |

Huuuuummmm, j'ai comme les papilles qui s'activent et l'odeur du café juste torréfié qui me chatouillent les narines... J'espère que nous pourrons goûter à quelques unes de ces recettes !! Lumière, son, odeur, mes sens sont en éveil et ma curiosité stimulée !! ahhhhhh si seulement je pouvais me transporter jusqu'à vous... C'est sûr, Clarisse et Dom que c'est un BON sens de la Vie.

Commentaire de Chantal |

pour steph

il existe des personnes qui ne sont jamais satisfaites de rien
Il existe aussi la tolérance et le fait d'être heureux de ce que les autres peuvent vivre
il existe aussi, oui, la famille, valeur fondamentale, non pour alimenter un blog mais pour faire part à "leurs nazes" qu'ils sont présents et qu'ils les soutiennent
Il existe des personnes qui vont sur des blogs qui ne les intéressent pas mais qui se permettent d'y porter un jugement
il existe des gens qui prennent les autres pour des idiots mais parfois il faudrait commencer par se remettre en cause soi même
heureusement il existe encore des valeurs essentielles comme l'amitié le don de soi et l'ouverture d'esprit ce dont sont munis les nazes mais ce qui vous manque
j'encourage la suite du périples de "mes nazes" et j'espère qu'ils vivront encore plein d'aventures qu'ils sauront nous faire partager

Commentaire de chantoune |

ravie d'avoir de vos nouvelles. Nous pensons souvent à vous et nous demandons dans quelle aventure extraordinaire sont-ils fourrés aujourd'hui. Car oui, pour nous c'est extra-ordinaire de rencontrer des gens, de se fondre dans leur culture, leur quotidien. Une belle leçon aux "touristes" que nous sommes pour la plupart lorsque nous voyageons.
Faites nous rêver que nous puissions être meilleurs, que nous puissions être "humains".
Merci et donnez nous de vos nouvelles plus souvent, nous sommes avides de votre enthousiasme !
Biz à tous

Commentaire de William Age |

Exactement, il faut « goûter à la culture » du pays que l’on visite. Moi j’ai goûté à la Cumbia, une danse née au 17ème siècle sur la côte Nord de l’Atlantique en Colombie. C’est à la fois une musique, une danse, et une cadence… élaborée à partir de trois cultures différentes : africaine (apport des esclaves), indigène (les indigènes de la Colombie), et espagnole (apport des colons espagnols). Vous avez trois cultures pour le prix d’un :)
J’ai également goûté (cette fois au sens propre) aux fameux plats typiques de la Colombie Ajiaco (un mélange de poulet, d’un gros épi de mais ainsi que des pommes de terres natives (papas criollas, sabanera , pastusa) et du guascua. Puis la Bandeja Paisa (haricot rouge cuit avec du porc, du riz blanc, de la viande hachée, des omelettes, de bananes plantain, des saucisses, de l’arepa, de la sauce hogao, du boudin noir et d’un morceau d’avocat). Il y en a d’autre mais ces deux là sont ceux qui m’ont plus marqué !