Beaucoup de cirque...

(commentaires : 5)

 

 

Nous sommes arrivés à Portobelo, près de Colon, où nous allons partager une maison avec les parents de Julien pendant trois semaines. Nous profitons de cette première journée pour partir à la découverte des environs.

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Cuango.jpg

Tout au bout d'une petite route qui serpente dans la campagne humide, nous arrivons au village de Cuango. La route s'arrête à l'embouchure d'une rivière. Le bois flotté recouvre la plage, on s'installe.

Repas vite avalé, le slack est bien tendu. Pierre et Nicolas jouent les équilibristes, les enfants intrigués se rapprochent et observent ces drôles de primates. Très naturellement, ils se mettent eux aussi à marcher sur la sangle ou a lancer balles et massues.

On a toujours ce qu'il faut, alors on improvise: des sachets plastiques de récupération, du sable, quelques morceaux de bande adhésive, trois ballons... La forme ronde est donnée, reste à s'exercer... Les balles à peine fabriquées sont coincées, jetées, posées sur un bras ou une jambe. En équilibre sur le slack ensuite, tout simplement en équilibre sur la tête! Les mamans arrivent... Personne ne l'a vu venir, trop absorbé... La journée est déjà terminée!

 

 

 

Nous rejoignons de notre côté la pizzeria Don Quijotte (http://pizzeria.portobelo.free.fr/presentacion.htm), où nous sommes hébergé par de la famille, de belles images au fond des yeux. Aucun autre mot n'est valable, nous ne pouvons encore une fois ne dire qu'une chose: merci!

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Don Quijote.jpg

 

Quelques jours plus tard, dans cette fameuse pizzeria, en remerciement aux amis, en salut à la famille, le spectacle est donné. D'autres gens sont venus specialement, certains avaient juste faim.

Il suffit qu'il arrive avec son costume rayé pour voir les sourires se dessiner sur les visages. Ou même, si comme Nahuel on a quatre ans, pour laisser exploser sa joie!

Ce drôle de petit bonhomme emmène dans son sillage d'autres enfants. Tous se précipitent pour aller ramasser balles et massues échappées, ou simplement laissées de côté...

On ne sait plus qui donne le show! Les mamans affichent des sourires attendris, les enfants des rires à gorge déployée... Nous sommes ravis!

 

 

 

 

 

On ne s'arrête plus, et les parents de Julien à peine déposés à l'aéroport, nous rencontrons "La Tribu Performance". Nous avons bien des choses à partager avec ces artistes bien affirmés. Nous commençons par un spectacle, dans le Casco Viejo : dans un vieux bâtiment donnée par un riche panaméen, différentes associations proposent cours de musique, de danse, de langues... Les leçons sont laissées de côté pour l'occasion et les enfant nourissent nos clown de leur énergie débordante, le temps d'un spectacle donnée en leur honneur.

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Fondation Panama.jpg

 

 

 

Le lendemain matin, nous retrouvons Edwin, de la Tribu (http://www.latribuperformance.com/page3.htm), au croisement de deux routes. Nous le suivons direction Colon, à l'ancienne base militaire.

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Colon.jpg

 

Dans un vieil hôtel un peu poussiéreux, la fondation USAid a installé ses pénates pour le projet Artes enscenicas colonienses. Les adolescents peuvent venir ici pour bénéficier de cours à visée artistique: mannequinat, danse, chant, musique...

Chaque dimanche Edwin donne de son temps pour des cours de cirque. Après l'échauffement individuel, il a choisi de nous passer le relais. Nous devons improviser!

Cela ne fait pas peur à nos deux professeurs bien entrainés qui enchainent jeux et séries d'exercices. Après une démonstration, ils laissent la place aux jeunes qui presque sans hésiter se lancent pour nous montrer leurs multiples talents.

La fin du cours est applaudie, les remerciements respectifs et chaleureux...

 

 

 

 

 

Nous enchainons le jour suivant : nous quittons de bonne heure le terrain prêté par Annick et Sebastien, à côté de leurs cabanes dans la jungle (http://panama-casitarioindio.chez-alice.fr/Panama%20navigation.htm). Direction cette fois Panama. Julien donne cet après midi un cours de massues pour des artistes de "La Tribu" (http://www.youtube.com/watch?v=2qT32QGRjbI). Les exercices s'enchaînent, la demande vise la préparation d'un nouveau spectacle. Nous les retrouvons le lendemain avec d'autres membres de la compagnie dans un gymnase tout équipé. C'est cette fois eux qui partagent avec nous leur temps de répétition. Ils nous offrent un cours de danse contemporaine puis de hamac en tissu. Nos corps sont courbaturés mais on en redemande... Pour la semaine suivante!

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/La Tribu.jpg

 

 

 

Entre deux activités circassiennes, nous faisons régulièrement des allers et retour à Colon, pour préparer notre départ en Colombie.

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Puerto Belo.jpg

En revenant de la ville ce jour là, nous ne rentrons pas immédiatement. La pause à Portobelo était prévue, nous devons retrouver Rui, le directeur de la "Escuelita del Ritmo" (http://www.youtube.com/watch?v=lzrELp37BwM).

La fondation "Bahia de Portobelo" a installé ici la "petite école" pour que les enfants du village suivent des cours de musique et de danse, mais aussi de cirque. Nous avons rendez vous avec Rui dans quelques jours. Nous allons lui soumettre le questionnaire de Candice, visant à mieux connaître les structures que nous rencontrons : comprendre leur fonctionnement, leurs idées et surtout, de quelle manière elles allient pratique artistique et travail social, point phare de notre projet.

Pour le moment, place au divertissement : le spectacle est donné dans le village, sous l'oeil d'enfants, d'adolescents et d'adultes. Chacun se prend au jeu, et n'hésite pas à entourer les filles pour nous offrir photos et témoignages de notre passage. Fous rires garantis!

 

 

 

 

C'est sur cette représentation que s'achève le récit de nos périples circassiens et sociaux au Panama. Il ne nous reste plus que quelques jours à passer dans ce pays, nous allons profiter de chaque instant, de chaque journée, jusqu'au moment du départ.

 

 

 

files/blog/Presentation/Projet/Ou_sommes_nous/Blog/Acrobatie.jpgAujourd'hui, une partie d'entre nous a retrouvé Juan et Mariana, les professeurs de la "Escuelita". Tous deux sont argentins, et proposent bénévolement leurs ateliers à l'école. Julien et Candice partagent avec eux des figures en acrobatie main à main.

Pierre jongle, et comme toujours son clown à tendance à ressurgir tandis qu'il explique quelques tours aux enfants.

Le fort de Jeronimo les entoure, le tapis d'herbe verte amorti les chutes et diminue la course aux balles... Les discussions vont bon train, se poursuivent et évoluent de jour en jour. Ils parlent de l'Amérique latine et du cirque. Ils nous ouvrent encore une fois les yeux sur une réalité : le cirque ici n'est pas le même qu'en France. Juan et Mariana font partie des précurseurs, de ces artistes qui ont emmenné le cirque de rue dans un théâtre.

En France, il n'y a que très peu de jongleurs au feu rouge, mais de plus en plus d'artistes investissent les théâtres ou donnent une autre dimension à la piste aux étoiles du chapiteau. Nos deux compagnons nous orientent vers ce nouveau cirque latin, nous conseillent lieux à traverser et personnes à voir, sans oublier de citer le fameux Tomate, que nous avions déjà rencontré à la Cirkonvention Mexicana en novembre 2011.

 

 

 

Nicolas préfère le casque aux balles. Il manipule touches et boutons pour créer la mélodie parfaite, celle qui fera danser jusqu'au bout de la nuit ou qui inspirera les chanteurs du groupe "Ectoplasme".

 

Amélie a choisi le chant des grillons, des oiseaux, et la plume qui noircit la page blanche...

 

Plus qu'une semaine avant le départ en Catamaran pour Carthagène. Changer de côté, aller toujours plus au sud, continuer de découvrir le cirque, le social et tous les peuples qui gravitent autour. De nouvelles rencontres, de nouveaux paysages et, toujours, cette jungle bruyante que nous suivons...

 

 

 

 

 

Le clown Don Quijote

Retour

Ajouter un commentaire

Commentaire de Clarisse |

Comme c'est super de vous lire...génial...toutes ces rencontres !!!...à la prochaine en Colombie
Un abrazo

Commentaire de Clarisse |

Comme c'est super de vous lire...génial...toutes ces rencontres !!!...à la prochaine en Colombie
Un abrazo

Commentaire de Christel |

Je suis bien certaine que la compilation de vos rencontres à travers les réponses aux questionnaires de Candice vont apporter beaucoup... J'espère que je pourrai vous entendre et vous lire ;-) Merci de nous rendre compte de vos rencontres ! Bizzzz

Commentaire de bruno & Malo |

super ! on vous attend pour Cirkala 2013 !!!!

Commentaire de chantoone |

C'est un réel plaisir de lire vos rencontres. Merci de les partager avec nous qui sommes si loin sous la grisaille de France.